[Dead-Paradize] par .:-[Zho]-:.

Voiçi le forum du serveur privé: Dead-Paradize
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Candidature de Sephyiro

Aller en bas 
AuteurMessage
Sephyiro



Messages : 1
Date d'inscription : 19/04/2011

MessageSujet: Candidature de Sephyiro   Mar 19 Avr - 18:19

Mon Expérience et mes Motivations :

J'ai une grande expérience de Dofus, non seulement dans les serveurs privé mais aussi dans l'officiel, enfin avant quant c'était encore la version 1.29.
J'ai aussi fait beaucoup de serveur privé pour essayer voir comment ça marchais mais ils n'ont jamais vraiment duré longtemps car je n'avais pas le temps nécessaire pour m'en occuper.
Je trouve que Dofus a un parfait système de combat qui me plait vraiment, ainsi que son contexte.

Mon avis sur le serveur :

Je trouve que le serveur est très bien fait ! la map départ est parfaite les Pnj bien différentes que les autre serveur, et aussi plein de sort dèbug !
Eh oui que du bonheur !

Mes atouts / Mes défauts :

Je suis un personne très sérieuse, je suis très attentif à la demande des joueurs, je suis toujours très calme. Je souhaite préciser de même que lorsque je m'investis dans un travail, je ne m'arrête presque jamais. Je développe une certaine passion dans mon travail qui fait que je le fais soigneusement, minutieusement de plus

Pourquoi voudrais-je devenir Animateur ?

Je souhaite devenir Animateur afin de créer des évents afin d'avoir une très bonne ambiance afin d'aider les gens.

Pourquoi moi, et pas un autre ?

Tous simplement parce que je trouve que je suis une personne très sérieuse avec beaucoup de compétence que ne remplis pas un simple Animateur. Je souhaite remettre en cause ma clarté d'expression ainsi que mes atouts, comme quoi je pourrais être un très bon Animateur.


Mes horaires:

Le Lundi : 16h30 à 21H00
Le Mardi : 16h30 à 21H00
Le Mercredi : 13h00 à 21H00
Le Jeudi : 16h30 à 21H00
Le Vendredi : 16h30 à 21H00
Le Week-end : toute la journée et une partie de la nuit.


Rp:

Ouuuhhhiiinnn !
Tel commença la vie de tous les êtres d'Amakna, un gémissement, une première respiration, une première vision du monde, les yeux écarquillés, des gestes incontrôlés, une fragilité à nulle pareille.
Pour Realz, né d'Eniripsa, les premières secondes de sa vie ne furent exactement pareilles. Toujours ce gémissement, ces cris, mais sous une pluie battante, abandonnée dans les rues sombres de Bonta une nuit d'hiver, vue sur la lune.
Il aurait pu être recueilli par un orphelinat, ou par une gentille famille, un père bûcheron, une mère costumage, non rien de tout cela pour ce petit bébé encore innocent, il fut recueilli par Neil. Chef d'un clan de mercenaire secret, le soir de sa naissance et si celle ci ne fut pas comme celle de tous les enfants du monde des 12, sa vie non plus, n'allait pas être comme celle des autres.
Le clan de Neil était un clan Mercenaire qui faisait concurrence au clan des Sérianes. Les Sérianes étaient réputés pour leur bon service, leur aide pour certaines recherches, et leur soutien lors d'expédition scientifique un peu dangereuse.
Pour le clan Neil, l'aide n'était pas réellement le mot d'ordre. Ce clan était une société secrète qui commanditait des assassinats pour le compte de quelques gouvernements, ou groupes qui souhaitaient voir disparaitre quelques personnes gênantes, ou un peu trop puissantes à leur goût.
Realz fut donc entrainer dans cette optique, tué des contrats, de simples noms. Pendant 18ans, il fut entrainé par les meilleurs Mercenaires du monde au sein d'un groupe d'enfants, eux aussi abandonnés par leur parent. Realz, fils d'Eniripsa était très doué, il s'était entrainé à de causer de graves mutilations à ses adversaires avant de les mutiler, il en avait presque oublié ce que son Dieu, lui avait offert comme don. Le don de la vie, de la guérison, et de la protection. Seul le don de Protection lui était utile pour gagner ses combats, et sa petite taille pour se camoufler. Pendant 18ans les entrainements se firent de plus en plus dur, de plus en plus éprouvant, course à pied nus, combat les yeux bandés, il devait être le meilleur, le plus fort, pour ne jamais se retrouver confronter à un ennemi plus vif, il devait mener à bien tous ses contrats, et n'avoir aucune faiblesse.

Pour ses 18ans, l'age de la maturité pour le clan Neil, Realz se vit offrir son premier contrat, un homme, du Dieu Iop, qui faisait concurrence à deux Hommes, originaire de l'Otomai, qui étaient venus s'installer pour ouvrir un commerce de DragoDinde, et depuis peu cet Homme, Boobie, leur raflait la mise, des Dindes mieux traités, mieux élevés avec du matériel de meilleur qualité, forcément il commence à prendre la main sur le marché.
Donc, il fallait l'éliminer.

Quand on s'en va tuer un homme, on peut se sentir douter, stresser. Mais Realz n'avait pas été entrainé pour cela, non, il ne connaissait ni sentiment, ni douleur, ni chagrin.
Le jour de l'exécution, Realz se prépara. Il fraisa sa lame pour la rendre coupante, enfila son armure, noua le lacet de ces bottes, et coinça son bouclier dans son dos.
Avant le départ, un rituel d'initiation aux meurtres était un passage obligatoire pour le Clan, Neil remettait le bandeau du Clan à Realz, et s'ensuivit une récitation des règles du clan.
- Discret tu te feras
- Seule ta lame parlera
- Personne ne te verra
- Ton ennemi mort tu laisseras

Et le moment fut venu. A la tombée de la nuit Realz se dirigea vers le château de Bonta. Sa cible vivait dans une petite maison, au quartier des meuniers. C'était un petite couple sans trop d'histoires, très aimé dans le quartier, mais très solitaires, il n'aimait pas beaucoup la compagnie, et restait souvent chez eux. Realz était sur de les trouver là bas. La mission n'était pas très dure, il allait s'infiltrer, les tuer, et repartir, un plan irréprochable.

Arrivé au pied des remparts, Realz opta pour une petite escalade sur les murs de Bonta, les gardes bloquant la porte il serait plus simple d'y pénétrer sans se faire remarquer, il grimpa, évita le garde qui faisait sa ronde, et traversa la muraille pour se retrouver de l'autre côté à l'hôtel de vente des Bouchers. Il se fraya un chemin, se faufilant dans l'ombre, jusqu'à la maisonnette. Le plus dur était passé.

Le volet de l'étage était ouvert, il était proche du but, et plus il avançait vers la fenêtre entrebâillée, plus il se sentait grand, fort, puissant, ces 18ans de travail allait enfin servir , il pouvait enfin exister, se dévoiler au monde pour qui il n'avait jamais réellement vécu puisque caché aux yeux de tous. Pour lui et ses congénères, l'appât du gain était puissant, très puissant et enfin il allait toucher son premier salaire.

Il était entrer, des lumières provenaient du rez de chaussée, on entendant des rires, et diverses discussion, des bruits de vaisselles, ils mangeaient. Realz traversa ce qui semblait être la chambre, le parquet grinçait, mais Realz parvenait à se déplacer de telle sorte que les grincements soient inaudibles pour le couple qui dinait à l'étage du dessous.
Arrivé aux escaliers, le mercenaire entreprit la descente. Le couple trop affairé autour d'une cuisse de bouftou sauté aux huiles de Tournesol Sauvage. Une fois en bas de l'escalier, le couple sentit la présence d'une troisième personne dans la pièce. La seconde d'après le Iop sauta sur son épée situé dans l'entrée de la maisonnette, entrée non loin de la table. Et après s'être saisi de son arme il se rua sur Realz qui trop vif pour son assaillant, para l'attaque et l'envoya s'écrasait contre le mur grâce à sa Frayeur. Pendant que le mari sonné, titubait et se retenait contre le mur pour ne pas s'écrouler, Realz jeta son dévolu sur la femme, il lança un mot interdit sur celle ci. Dans un cri assourdissant, la femme s'agenouilla à terre sous le coup de la douleur, et Realz finit de lui ôter la vie d'un coup de dague sur la nuque. Le iop encore sous le choc hurla de tristesse et se prépara à contre attaquer. Il envoya une pression qui fit reculer l'éni et profita de la distraction de son ennemi pour se lancer dans une Colère, Realz reprit ses esprits et lança une prévention, l'épée de son adversaire vire vola dans les airs et peu après s'ensuivit une pluie de sang, une pluie de goutte, qui vinrent s'écraser sur le sol dans un léger clapotis.
Le double meurtre enfin commis, un léger braillement se fit entendre. Deux enfants pleuraient à l’étage.


Je souhaite vous remercie d'avoir lu en entier ma candidature et j'espère que je vous aurais convaincu de me retenir dans ce rôle.


Ps: Ma candidature est un peu longue mais bon j'ai voulu faire une candidature bien complète !

Cordialement : Sephyiro.
rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Candidature de Sephyiro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Dead-Paradize] par .:-[Zho]-:. :: Recrutement [ON]-
Sauter vers: